/ La communaute du camping-car - Bye-Bye Paris !

dim 1 juin 2008

     La communaute du camping-car

                                                                                                                                                       01 06 2008

En arrivant en Nouvelle-Zelande je pensais trouver des maoris. Des grands, des baraques, des tatoues. Au bout de 10 jours dans l'ile du Sud je n'en ai vu aucun. Pas deux, ni trois, zero. La je commence a me poser des questions. Jonah Lomu il etait pas berrichon, non ? et Tanah Umaga, il etait picard ? non plus, hein rassurez moi ...
Le Lonely Planet tente une explication.

La presence maori est plus sensible dans l'ile du Nord que dans celle du Sud.

Ok. tres bien. Je vais donc attendre un peu pour dire qu'il y a quatre maoris en nouvelle-zelande et qu'ils sont tous all-blacks ... Rendez-vous dans 10 jours.

Le nom Maori de la Nouvelle-Zelande, c'est le pays du long nuage blanc. Pourtant a notre arrivee a Christchurch c'est un long nuage gris qui nous accueille. Le genre bruineux. L'ambiance est frisquette. 5 degres la journee et du givre pendant la nuit. Bref un temps anglais.

A la sortie de l'aeroport nous attend Jean-Claude notre nouveau camping car. ( Oui c'est un surnom ridicule mais c'est le premier qui nous soit venu a l'esprit ). Jean Claude fait partie d'une communaute : la communaute des campings-cars. Parce que ici si t'as pas un camping car t'es ringuard ... Y en a de toutes les tailles, de toutes les couleurs. Les plus beaux sont tagues, bref le camping car ici, c'est tendance ...

Du coup au milieu de l'hiver avec des temperatures negatives la nuit les campings sont pleins. Ceci dit l'hiver doit etre clement puisque j'ai vu partir des types aux douches en tongs et Tshirts avec une serviette sur l'epaule. Des malades.

Avec Jean Claude, notre nouvelle maison pour 3 semaines, nous visitons Christchurch, capitale de l'ile du Sud. L'impression laisse par le climat se retrouve dans la ville. Tout ici est anglais. Des cottages identiques ne different que par l'emplacement du nain de jardin sur le perron, des batisses publiques aux murs de brique caracteristiques, des rues rigoureusement orthogonales dont les noms fleurent une certaine nostalgie ( london, liverpool ... ) et enfin des ecoliers dont les uniformes feraient retourner Yves Saint Laurent dans sa tombe. Le Lonely Planet nous rassure. Christchurch est la ville la plus anglaise de Nouvelle Zelande. Les autres ont plus de personnalite.

Nous partons vers le Sud. Le long nuage gris nous suit et le paysage a l'interieur des terres, bien que rude, nous seduit. Le lac Tekapo et ses eaux turquoises, des steppes vallonnees balayees par les vents et bien sur des moutons partout. Nous passons une nuit a Dunedin. Le lendemain nous decouvrons sa perle : la peninsule Otago. Un bras de terre entoure par l'ocean classe reserve naturelle et animaliere. Le cote reserve animaliere prend son sens quand nous rencontrons sur une de ses plages 4 lions de mer. Je ne saurai jamais si l'un d'eux n'a pas aime la maniere dont je le regardais ou s'il m'a pris pour sa femme, mais il s'est mis a courir vers moi en beuglant. Le genre excite. Dans le doute j'ai prefere prendre du recul. ( surtout ne pas entrer dans la spirale de la violence ... ) La peninsule nous offrira aussi quelques phoques perches sur des rochers mais nous dissimulera ses pinguoins pourtant fameux ici.

Nous delaissons le Sud Est et partons vers la ville la plus au Sud : Invercargill. Le paysage sur la route est austere mais nous plait. Une cote sauvage balayee par les embruns et le crachin alternant les collines aux plateaux. A Invercargill la tenanciere du camping nous previent qu'avec de la chance, le lendemain, nous pourrions encore decocher deux tickets pour assister a la fete de l'huitre. Le coeur brise, mais presses par le temps, nous declinons.

Le lendemain nous remontons l'ile par sa facade Ouest. Nous arrivons dans le pays des fjords. La mer a divers endroits s'emfonce dans les terres, surplombee par des montagnes imposantes recouvertes de neige. Le bras de mer le plus majestueux s'appelle Mildford Sound. Nous le parcourons sur un bateau de croisiere un jour exceptionnel ou le long nuage gris nous a oublies. Je reconnais avoir deja utilise pas mal de superlatifs, mais la, c'est encore un cran au dessus. Le bateau chemine dans un reseau de falaises et de montagnes enneigees, s'arretant de temps en temps pour admirer un phoque sur un rocher ou une cascade. Le calme sur le pont est eloquent. La nature s'est faite cathedrale et nous plonge dans une silence religieux.

Apres Mildford Sound nous continuons notre remontee et passons la nuit a Queenstown : -La ville des sensations fortes-. Cette ville propose une dizaine de sauts a l'elastique differents et autant de chutes libres. Regarder les videos dans les vitrines des agences de voyage nous a suffi pour nous faire claquer des genoux. La aussi donc, le coeur brise, nous declinons.

Nous arrivons un peu plus au Nord a Franz Joseph Glacier. La ville porte le nom du glacier au pied duquel elle est installee. Il y a 3000 glaciers en NZ mais celui ci presente la particularite de descendre jusqu'a 300m au niveau de la mer. Marie veut le gravir et reserve une marche de 7 heures avec guide. C'est son cote :

1- Je me mets la barre haut

2- J'essaie de franchir la barre.

7h plus tard , la barre est franchie. Elle a des courbatures mais elle sourit. C'etait encore une journee sans long nuage gris et le glacier a resplendi sous le soleil : des voutes bleutees, des tunnels, des canyons de glace, Marie a tout mitraille ....

A ce stade nous n'avons toujours pas fini l'ile du Sud. Demain nous partirons vers le Nord de l'ile essayer de nager avec des dauphins.

A bientot pour vous raconter tout ca et grosses bises.

13 commentaires à La communaute du camping-car

01 06 2008
Fred :

Mais qu'est-ce qu'il me raconte le Monsieur???
Il est pas mort Yves Saint Laurent!!!

01 06 2008
cec :

Encore une fois, trop beau...

01 06 2008
maman :

Tout simplement magnifique !

02 06 2008
stef :

Putain, je crois que je vais ouvrir un cabinet de voyance. Il vient de mourir ....

02 06 2008
Giam :

Bravo, au moins tu sais maintenant ce que tu fera à votre retour !

02 06 2008
Karine A. :

Stéphane, YSL vient de mourir, soit tu as écrit le post au moment où la nouvelle est tombée, soit tu as des dons paranormaux qui m'inquiètent profondément...

Marie, les photos de Christchurch me font beaucoup penser à ton campus de Boston... souvenirs souvenirs...


Bien vu pour le glacier, les photos sont top ! Vous êtes beaux et vous avez l'air heureux les loulous, ça fait plaisir à voir !

Dernière question : vous pensez que c'est possible de se réincarner en lion de mer ???

02 06 2008
Fifi :

Tout simplement splendide ! C'est à couper le souffle !
Le passage dans le glacier a du être une expérience époustouflante !! ppffiou !

Bon après ça, j'ai plus tellement envie d'aller bosser moi ...


Bisous

02 06 2008
Les Grenadains :

Magnifique !!! Photos et commentaires comme toujours admirables ! Et maintenant, tu nous prédis l'avenir, Stéphane ? Juste une question : peux-tu nous donner six nombres entre 1 et 50 avant mercredi soir ? Merci.

Vos sourires en disent long sur ce que vous vivez en ce moment ...

Grosses bises

02 06 2008
Julien M :

Salut à tous les deux,

La prose de Stéphane est aussi mélodieuse et coloré que les photos de Marie.

Quelle chance d'avoir vu le Milford sound sous le soleil.

Même si vous avez un camping car, n'hésitez pas à passer une soirée ou une nuit dans un backpackers. C'est les auberges de jeunesses la bas et souvent on y rencontre des gens vraiment intérressant.

Profitez bien de tout et merci de nous le faire partager

Biz

Julien.

04 06 2008
Fred :

Mais qu'est-ce qu'il nous a fait Yves? j'en reviens pas...

16 06 2008
Mamar :

Comme d'habitude, c'est toujours un grand bonheur de vous lire et d'admirer vos belles photos.
Je regrette néanmoins que Stéphane ait préféré une retraite stratégique face aux lions de mer, cela aurait fait un bon combat au sommet...

bref que du bonheur
A bientôt

06 07 2008
Daï-daï et Adriana :

Oh làlà !! ça faisait quelques semaines qu'on n'était pas allé sur votre site (Et oui on est des vrais merdes !) et voiti pas qu'un beau matin, on reçoit une superbe carte de Nouvelle Zélande dans notre boite au lettre.

Un grand merci à vous pour la carte !!! pleins de bisous à vous 2 !!!!

07 10 2012
muYDyejlgxmu :

Permettez-moi de ne pas eatre d'accord, mais il me semble que le mode8le d'affaires de la phgaiortphoe n'est pas le meame que celui des me9tiers du cine9ma et de la musique. Pour un morceau musical, les gens peuvent l'acheter sans l'avoir e9coute9. Idem pour le cine9ma, les personnes regardent une bande-annonce et ache8tent-louent-regardent le film. Pour la phgaiortphoe, ce n'est pas pareil. On ne peut pas vendre e0 quelqu'un une photo qu'il n'a jamais vue (techniquement l'on peut, mais ce mode8le d'affaires n'est pas rentable). Donc si l'on veut vendre une licence e0 une photo sur l'internet, on est oblige9 d'y placer une version re9duite en tant que vitrine (et rien n'empeache les personnes e0 prendre une capture d'e9cran). Le mode8le d'affaires principal de la phgaiortphoe (non-e9ve8nementielle) consiste de vendre des licences pour l'UTILISATION de la phgaiortphoe e0 des fins de publication (souvent commerciale). L'argument de la vente perdue de ce 44% dont vous parlez ne tient absolument pas la route (meame plus que pour la musique ou la vide9o), ce sont pour la grande majorite9 des gens qui n'auront jamais achete9 des droits pour des photos, c'est juste le wishful thinking des photographes et agents qui se disent si seulement ils les avaient achete9es .De plus, de nombreux photographes (meame pros) placent leurs oeuvres sur des sites comme flickr ( e0 la merci du te9le9chargement ) et gre2ce e0 ces sites, cela leur fait une belle promotion, plutf4t que de re9duire leurs ventes comme votre article pre9suppose.En effet, mettre tous ces diffe9rents me9dia (e9crit, phgaiortphoe, musique, vide9o, etc.) dans le meame panier en parlant de droit d'auteur (qui je le rappelle, e0 e9te9 institue9 dans un monde tre8s diffe9rent de celui dans lequel vous vivons) est une absurdite9.

Ajouter un commentaire