/ Un caillou qui vaut de l'or ... - Bye-Bye Paris !

jeu 29 mar 2007

     Un caillou qui vaut de l'or ...

                                                                                                                                                       29 03 2007

Drapeau
Arrivée prévue début mai pour 2 semaines

  • Population : 230 000 habitants
  • Superficie : 19 100 km² (0,3% de la France)
  • Situation Politique : Territoire français d'outre-mer
  • Capitale : Nouméa
  • Langue : Français
  • Religion : Catholique


La Nouvelle-Calédonie pour Stéphane :

Quand je suis allé en Nouvelle Calédonie, il y a cinq ans, j’ai trouvé un petit paradis. La mer était émeraude, le sable blanc, les poissons multicolores, et les requins pas si loin. J’y ai vu des enfants hilares vivre comme des bien heureux au milieu des kanaks, des hommes arborer fièrement des moustaches et des slips de bain moulant et des femmes qui ne s’épilaient pas sous les bras. J’avais l’impression qu’ici beaucoup de choses étaient encore pures et vierges. Qu’ici l’essentiel était dans l’eau, la forêt et pas dans le porte monnaie. Bref je m’étais dit que le pays m’irait comme un gant. Quand Marie, cinq ans plus tard me propose de faire le tour du monde, j’insiste pour qu’on y repasse. Marie ce pays m’a beaucoup plus, s’il te plait aussi, que dirais tu d’y rester ?


Ce qui nous attend :

  • Location d'une voiture pour faire le tour de l'île principale en une semaine.
  • Il nous restera une semaine pour visiter l'incontournable île des pins et une ou deux des îles Loyauté (Ouvea la sauvage et peut-être Maré et ses fonds sublimes).


Quelques mots du Lonely :

Territoire français en plein Sud-Pacifique, l'archipel de Nouvelle-Calédonie est un melting-pot. Les habitants s'appellent Kanaks, Caldoches et Métros. Autrement dit, Mélanésiens, Français implantés depuis un siècle et demi et métropolitains nouvellement arrivés. Auxquels s'ajoutent les immigrés asiatiques venus travailler dans les mines de nickel au XIXe siècle. La coexistence n'a pas toujours été facile entre partisans et adversaires de l'indépendance. En témoignent les troubles sanglants des années 80. Pour les Kanaks qui veulent l'autonomie, les îles s'appellent la Kanaky.

L'archipel se compose d'une poignée d'îles, aux superbes plages de sable blanc. Son énorme récif corallien baigne dans des eaux limpides et chaudes, d'un turquoise indicible. Nouméa, la capitale, est le centre nerveux. Ville multiculturelle, à l'atmosphère détendue, elle s'ouvre sur la mer de mille manières. Les voyageurs se contentent souvent d'y séjourner. Laissez-vous tenter par la "brousse" : c'est ainsi que les Néo-Calédoniens désignent tout ce qui est extérieur à Nouméa, et loin des raffinements de la capitale. Vous en retirerez une expérience inoubliable du Pacifique. ©Lonely Planet


Le CaillouKanak









2 commentaires à Un caillou qui vaut de l'or ...

15 05 2011
zDVLkvPADic :

At last, someone comes up with the "right" asnewr!

07 10 2012
QyXYrUrykhFQjcMG :

Ici (de France) les quotas qui ont tant anime9 les de9bats ont eu un effet sur la repre9sentation potiqilue des femmes, mais dans des proportions qui restent assez ridicules (faut dire qu'on part de loin hein..). Pire encore, les mesures (anti) sociales prises par le gouvernement de Sarkozy et la chambre e9lue de 2007 (la plus mixte de l'histoire de France) s'acharne e0 mettre e0 mal les droits des femmes, directement, en menae7ant le service droit des femmes, en donnant une voix nouvelle aux conservateurs anti avortement, anti adoption pour les LGBT et aux lobbys de pe8res qui de9crient si souvent les avance9s du fe9minisme.. En plus de e7a, ce gouvernement fe9minise9 s'attaque aux droits sociaux de l'ensemble des frane7ais-e-s, des e9tranger-es et c'est bien le0 le pire danger qui menace les femmes : fin de la se9curite9 sociale, de la protection des salari-e-s sur la marche9 du travail, du service public d'e9ducation et de la petite enfance, re9forme de l'alloc de parent isole9 . Et ce sont la grande majorite9 des femmes frane7aises et e9trange8res qui trinquent, qui rentrent au fourneau ou qui au contraire travaillent sans compter pour des salaires de mise8re Alors je me demande si quelques femmes de plus au parlement, e7a sert pas un peu de cache mise8re??? Plus encore, je me dis que cette question qui nous divise tant n'est peut-eatre pas parmi les prioritaires quand on admet ses effets limite9s (bien plus symboliques que potiqilues).. Au fond, je ne suis ni pour ni contre, je ne me sens juste pas tellement concerne9e dans mon expe9rience de femme. Je n'en rajoute pas sur le profil sociologique des femmes qui acce8dent aux postes de responsabilite9 potiqilue dans nos de9mocraties actuelles Enfin, et en fait, c'est la chose qui a re9ellement attire9 mon attention, je tombe de haut en lisant Dans la liste de ce club se9lect, des pays qui surprennent : la Bolivie, Haefti, le Bangladesh, la Guyanne, la Turquie, le Se9ne9gal… Et, sans faire de proce8s d'intention, il faudrait qu'on nous pre9cise en quoi il parait si surprenant qu'aux Sud, les droits des femmes (en particulier aux sortir des inde9pendances) sont bien plus avance9s qu'aux Nord Est-ce que richesse, occident, e9conomie de marche9, etc. rimerait plus logiquement avec e9galite9 homme-femme que les pays cite9s?Je suis surprise, un peu attriste9e aussi, de lire ici des propos d'un autre e2ge heu non d'un autre bord.

Ajouter un commentaire