/ Malaisie - Bye-Bye Paris !

jeudi 13 mars 2008

     Boire ou porter le turban, il faut choisir ...

                                                                                                                                                       13 03 2008

Voici la Malaisie.
Nous y arrivons par le Nord en traversant la frontiere a pied. La premiere ville rencontree est le bastion des islamistes du pays : kota baru, the islamic city. A kota Baru l'ambiance n'est pas a la franche rigolade. Les femmes sont voilees, les bieres sont inexistantes et les hommes regardent Marie dans la rue comme si elle etait en bikini. Les pauvres occidentaux decadents que nous sommes ne se sont pas attardes.

Direction le centre du pays, une des plus anciennes jungles de la planete, le Taman Negara.

Au cours du trajet nous apprenons a vivre a l'heure malaisienne. Ne jamais s'inquieter pour moins de deux heures de retard dans les horaires annonces. C'est mauvais pour la sante et cela n'amene a rien. Notre destination finale est au coeur de la reserve. De nos bungalows nous entendons les cris des singes dans la nuit, l'air est moite et les petites betes volantes ont des proportions inquietantes. Le lendemain nous sommes sur les pistes tracees au coeur de la foret. Avec nous, Niels et Nickie deux allemands bien sympa.

Les arbres sont immenses laissant a peine filtrer le soleil. Au dela des sentiers les lianes, buissons, epineux s'enchevetrent et empechent toute progression. Les bruits d'animaux sont partout et accompagnent nos pas bien qu'aucun ne daigne se montrer. Le meilleur de la ballade se passe sur un pont suspendu de 40 m de haut au dessus de la cime des arbres. Magique. Marie ne s'est pas degonflee, elle a meme souri pendant la traversee ...

Le lendemain nous partons pour la capitale Kuala Lumpur. Niels et Nickie sont encore de la partie. La ville est tenue par des liberaux. L'ambiance y est donc beaucoup moins puritaine que dans le Nord. La biere reapparait et les foulards se rarrefient. Jamais vu autant de visages differents que dans cette ville. Toutes les communautes s'y cotoient. Chinois, Indiens, Thai, Viets, Rosbeefs, mangeurs de grenouille, ils sont venus ils sont tous la. Nous logeons dans chinatown, quartier remarquable par ses boules rouges suspendues, ses dragons peints un peu partout et par le nombre de sacs Hermes vendus au metre carre. ( Hermes ou Hermmesse d'ailleurs, je ne me rappelle plus tres bien comment c'etait ecrit sur le sac ).

Les journees se passent a deambuler dans les rues. Le passage oblige est le quartier financier ou culminent les petronas tower ( plus hautes que feu les twin tower de Manhattan apparemment ). Nous prenons les photos d'usage et nous eclipsons. La densite de costard cravatte au metre carre rend l'atmosphere un peu oppressante.

Les soirees se passent avec Nickie et Niels. Evidemment passer ses soirees avec deux allemands implique boire beaucoup de biere alors Marie et Moi on essaie de tenir le coup. ( On a deja pas ete brillant en 39, on va pas remettre ca devant quelques Heineken ... ). Cette rencontre est la meilleure que l'on ait faite depuis notre depart. Les discussions sont animees, sensees et super interessantes. Nickie et Marie sont super proches et je crains que les adieux ( ce soir a l'heure ou j'ecris ) ne soient humides.

Oui demain la Malaisie sera derriere nous et nous atterrirons aux philippines pour quinze jours. Initialement a cette epoque nous devions aller dans l'ouest de l'indonesie mais les conditions meteo ( pleine saison des pluies ) nous ont pousses a changer nos plans. Nous passons donc 2 semaines aux philippines avant de revenir sur Bali.

On vous embrasse bien fort, et on vous serre bien fort avec nos petits bras.