/ France - Bye-Bye Paris !

dimanche 25 novembre 2007

     On en peut plus ...

                                                                                                                                                       25 11 2007


C'est l'histoire d'un gamin à qui tu promets une glace mais tu lui dis :
"tu la mangeras dans six mois ... "
Voilà où on en est au niveau tension nerveuse

Tous les samedi matin on commence par une piqure dans les fesses histoire de nous inoculer une maladie nouvelle et exotique. ( on en est à 8 ). A nous deux on représente la moitié du CA 2007 de l'institut pasteur. Enfin, si c'est pour une oeuvre ....

Ensuite on va au Vieux Campeur. On se demande qu'est ce qu'on a pas encore acheté. Eux non plus ils ont pas loupé le virage de la société de consommation : un portefeuille pour les billets, un portefeuille pour les papiers, une ceinture pour les travellers, une petite pochette, une moyenne, une moyen grande ... .Et avec ça mon petit monsieur... je vous fais les pattes aussi ? Le Vieux Campeur à mon avis a été créé par un petit gommeux d'HEC il y a vingt ans qui avait l'habitude d'aller dans la forêt de fontainebleau le we.

Donc voila: il est temps !

Un peu de bouddhisme et d'orientalisme va nous faire du bien. Renonciation, méditation, élévation ...

"Au-dessus des étangs, au-dessus des vallées,
Des montagnes, des bois, des nuages, des mers,
Par delà le soleil, par delà les éthers,
Par delà les confins des sphères étoilées,

Mon esprit, tu te meus avec agilité,
Et, comme un bon nageur qui se pâme dans l'onde,
Tu sillonnes gaiement l'immensité profonde
Avec une indicible et mâle volupté.

Envole-toi bien loin de ces miasmes morbides;
Va te purifier dans l'air supérieur,
Et bois, comme une pure et divine liqueur,
Le feu clair qui remplit les espaces limpides."
Baudelaire