/ Les requins sont nos amis, il faut les aimer aussi ... - Bye-Bye Paris !

mer 25 juin 2008

     Les requins sont nos amis, il faut les aimer aussi ...

                                                                                                                                                       25 06 2008

A l'aeroport de Tahiti tu comprends pas trop ce qui t'arrive. D'abord tu t'attends a une rangee de vahinees toutes plus sexy les unes que les autres venant te passer un collier de fleurs autour du cou. Deception. Deux vielles hotesses Air France nous mettent une fleur de tiare sur l'oreille tandis que deux papys s'escriment dans un coin sur un ukulele.

En sortant de l'aeroport tu cherches des images Polynesiennes : un lagon, des plages, des bungalows et tu tombes sur une ville : Papeete avec ses bagnoles, ses bouchons et ses routes a 4 voies. Ca demarre fort, la polynesie des cartes postales attendra un peu.

Nous logeons chez Fred et Christelle, une pension a 10 km de Papeete. Ils nous donnent les 10 commandements de la vie en polynesie.

Tu ne t'enerveras pas, ca ne sert a rien, Tu ne seras pas presse ca ne sert a rien non plus. Rien n'est grave, tout est cool, tiens assis toi la, tu vas voir, ca va bien se passer.

Tu tutoieras tout le monde, ca simplifie les choses, tu vivras a poil, ca fatigue moins la machine a laver, et surtout tu travailleras pas beaucoup sinon c'est toi qui fatigue et avec cette chaleur, c'est pas bon. ( Ici d'ailleurs le Lundi a un surnom, c'est petit Dimanche )

Nous passerons donc deux jours a trainer nos savattes un peu partout. Pour descendre a Papeete il y a un bus. Il passe toutes les heures de 10 a 12 et de 14 a 17 sauf les WE et jours feries. Je l'ai deja dit, faut pas etre presse. Si tu es presse, tu fais du stop. Tout le monde s'arrete ici. C'est vrai. Au bout de 2 minutes, quelqu'un s'arrete. Notre chauffeur est tatoue de partout et conduit une mercedes bleu roi munie de sieges leopard. Bref quelqu'un qui a beaucoup de gout. Ce monsieur, au demeurant tres gentil, nous amene a destination : le marche de Papeete. Celui-ci est rempli de couleurs et de sourires : des pareo, des fruits, des visages avenant. L'ambiance nous semble hyper detendue ( Mais comment pourrait il en etre autrement ... ) et les blancs nous semblent beaucoup mieux integres au sein des polynesiens que ne l'etaient leurs homologues en Nouvelle Caledonie.

En face de Tahiti trone une autre ile : Moorea. Celle ci est beaucoup plus conforme au reve polynesien. Un lagon, une barriere de corail, une plage de sable blanc, bref tout y est. Nous rencontrons au camping un couple de tourdumondistes sympa : Gwen et Charles. Les points communs entre leur voyage et le notre sont nombreux. Les pays sont quasi indentiques, seuls quelques jours de decalage nous separent a chaque fois. Faire le tour du monde, finalement c'est d'un banal ....

A Moorea nous rencontrons un tahitien nomme Teva, organisateur de sorties pirogue dans le lagon. Pour l'aspect et le nom c'est un Tahitien, pour le reste, c'est un Marseillais.

-Le requin, je le prends, je le coince, je fais un noeud avec sa queue, je le fais tourner autour de ma tete et ensuite tu lui fais un bisou sur le nez ....

- Whouahhhh, t'es fort Teva ......

Dans les faits nous demarrons la sortie dans le lagon avec des raies. Pas timides ces animaux, pour quelques bouts de sardine, elles te montent quasiment dessus. A la fin, j'etais gene pour elles, aucune pudeur ....

Au bout de 10 minutes a faire joujou avec les raies, le premier aileron apparait. Eux aussi apprecient les sardines. Je mets la tete sous l'eau histoire de savoir a quel point nous ne sommes plus seuls. Effectivement, il y a du monde. Une dizaine de requins pointes noir orbitent autour de nous, resserrant de plus en plus leurs cercles. Au bout d'un moment leur curiosite et appetit sont tels qu'il nous faut remonter sur la pirogue. Partie remise, nous en reverrons. Le lendemain nous decidons avec Marie de repartir sur le lagon en kayak. Dans notre sac, une boite de thon histoire de faire ami ami avec nos amis les raies et les requins. Malheureusement il semble qu'un deal prealable ait ete passe entre ces animaux et Teva le pirroguier. Si tu ne payes pas ton billet a Teva, les animaux ne se montrent pas. La boite de thon y est passee et nous n'avons vu guere plus qu'un poisson rouge.

Une derniere journee sur un scooter ou Marie, derriere moi, gemit des que les 30km/h sont depasses et nous sommes prets pour une autre ile Huaine.

Sur Huaine l'ambiance est beaucoup moins touristique que sur Moorea. Nous elisons domicile dans un camping spartiate. La hutte ( 5 ou 6 m2 ) contient un lit deux places, point. Sol en sable, pas de porte, eclairage a la bougie, bref le cinq etoiles polynesien. Ah oui, j'oubliais, le camping est ecologique. Apparemment les ampoules electriques detruisent l'envirronement parce qu'il doit y en avoir 3 dans tout le camping. C'est sans doute pour favoriser les rapprochements le soir, sous la lumiere ... Nous y passons 5 jours. Les trois premiers jours nous y sommes seuls et avons un peu l'impression de jouer dans kohlanta. Un seul magasin d'alimentation a 1km avec du beurre en conserve, des sachets de bolino et pas grand chose d'autre ... Du coup nous sympathisons carrement avec les locaux. La proprietaire du camping nous donne a manger, son fils secoue la tete a chaque fois qu'il me voit en me disant que les footballeurs francais sont vraiment des breles et son beau fils ( 18 ans ) fait le joli coeur avec Marie quand il ne se fait pas rappeler a l'ordre par sa copine qui fait deux fois son poids. Nous lisons beaucoup, nageons dans les coraux un masque sur la tete, bref sommes heureux.

Pres du camping officie Morgan, un prof de plongee. C'est le moment de valider notre niveau 1 acquis a Argenteuil. Morgan nous fournit le materiel, Marie lui demande s'il n'a pas oublie les tubas, bref nous passons pour des professionnels. Heureusement, il ne se decourage pas. Tres pedagogue, il va se reveler etre un super prof. Sous l'eau il prendra Marie par la main dans les passages a fort courant, nous indiquera la faune presente, et n'hesitera pas a nous repeter dix fois les choses plutot qu'une. J'apprendrai plus tard qu'outre ses activites de prof de plongee, il est aussi plongeur professionnel et descend jusqu'a -120m au pied de plateformes petrolieres pour effectuer des travaux de mecanique ou de ferronerie. Respect.

Pour une premiere plongee, les grosses betes sont au rendez vous : requins gris, pointes noirs, pointes blanches, raies leopards mais aussi les petites : Nemo et tous ses copains. Marie ressort de cette plongee emballee. Une vocation est nee.

Nous quittons Huaine et partons pour Bora Bora. Chers Amis, votre cadeau arrive au bon moment. Apres 5 jours de cabane dans la jungle, le Novotel, sa chambre spatieuse, son eau chaude et ses draps propres sont les bienvenus. Nous en profitons pour barbotter tous les petits echantillons de bain moussant ainsi que les dosettes de cafe. Eh oui, quand les fauches vont dans le grand monde, ils ne repartent jamais les mains vides ...

C'est l'heure de notre deuxieme plongee. Les profs sont moins sympas. Les cheveux longs, bien bronzes, dents blanches, un physique et un QI assez proches de Brice de Nice, ils consentent a nous expliquer les bases de leur Art tout en se faisant des blagues a deux balles. J'avais deja rencontre cette race parmi des profs de ski et autre maitres nageurs et n'avait pas particulierement sympathise. Arrive le moment cle ou ils decouvrent horrifies avec des grimaces de degout que nous avons valide notre diplome en piscine et non pas en mer. Eh oui, j'ai failli rajouter qu'une apnee de 10 secondes la tete dans les chiottes avait suffi pour valider mon diplome mais me suis abstenu, Marie me faisait les gros yeux depuis un moment deja ... Nous plongeons neamoins deux fois coup sur coup et ne le regrettetons pas. Le matin, au menu, il y a du requin citron ( un gros peperre de 2m50 ) et juste avant midi, nous admirons des bancs de raies s'envoler tels des oiseaux par 20m de fonds. Magnifique.

Le lendemain de cette plongee nous repartons en excursion sur une pirogue dans le lagon. Nous nourrissons les raies, les requins et dejeunons a la Tahitienne dans des feuilles de coco sur un atoll. Le lagon est vraiment magnifique et cette journee restera longtemps dans nos memoires.

Voila, Bora Bora touche a sa fin. Nous n'en avons neanmoins pas fini avec la Polynesie. Il nous reste Maupiti dans les parages, puis les Marquises. Ce fera l'objet d'un autre billet. Nous vous embrassons bien fort. Encore merci pour ce super cadeau sur Bora Bora, nous en avons bien profite ....

12 commentaires à Les requins sont nos amis, il faut les aimer aussi ...

25 06 2008
Mikhal et Math :

Hello les amis !

On avait hâte de lire ce dernier billet, on finit par les attendre avec impatience vos récits de voyage...

Vivement le prochain !

énormes baisers

Math et Mikhal

25 06 2008
Dridrine :

Marie t'avais raison un peu dur de lire ça le matin en arrivant au taf ;-)
Mais..merci pour l'évasion, les photos sont superbes!! et vous semblez..en pleine forme !! Mais où sont passés les cernes parisiens ;-) ?
Gros bisous à tous les 2 et on attend les photos des Marquises....

25 06 2008
CEC :

C'est vrai vous semblez vraiment en pleine forme!!C'est cool!Profitez en bien!!Gros bisous

25 06 2008
Olivier C. :

Très sayant Stef ta raie sur le côté...
Outre les compliments récurrents sur la prose et les merveilles picturales, un bravo particulier cette fois pour vos photos de couple plus nombreuses que d'habitude.
Que d'harmonie dans votre couple!!!

25 06 2008
luc :

Photos de couple avec Marie sur la pointe des pieds ;-)

25 06 2008
luc :

Photos de couple avec Marie sur la pointe des pieds ;-)

26 06 2008
Mamar :

Magnifique, manque un chapitre ou Stéphane essaye de dompter requin suivant les bons conseils de Teva!

A plouche!!

02 07 2008
cec :

Ingrid Bétancourt vient d'être libérée!!!!
Bisous

03 07 2008
Fifi :

On rentre tout juste de Crete où on a trouvé le pays superbe. Mais a cote de vos photos on fait petits joueurs ;-))

En tout cas, vous etes mignons tout plein avec votre collier de fleur dans votre chambre d'hotel !!
Et cette mer transparente, ces poissons, pfiouuu ... C'est a tomber !

Big bisous

07 10 2012
IuBNzwliMxWBgLGA :

> Sylvain T : Et s’ils e9taient tout simplement en senfisammuft bonne sante9 qu’ils ne de9veloppent eux meames les anticorps ne9cessaires e0… ???Merci de prendre les ve9te9rinaires et les e9leveurs pour des imbe9ciles, ils appre9cient. Il est bien connu que ve9te9rinaires et e9leveurs fantasment, surestiment les maladies et sont incapables de faire la diffe9rence entre pathologie be9nigne et maligne :-(. Votre condescendance d'intellectuel urbain est anachronique et indigne.> G. Berteloot : le comportement humain peut influencer l’animal.Soit vous ne savez pas lire, soit vous eates d'une totale mauvaise foi. Je n'ai certainement pas e9crit que l'effet placebo n'existe pas chez les animaux, j'ai e9crit que dans les cas dont je parle il est ridicule d'invoquer l'effet placebo (renseignez-vous sur cet effet : il implique justement la conscience d'un acte me9dical, ou d'un soin spe9cial dans le cas de l'e9tude que vous citez, ce qui n'est pas le cas dans les exemples dont j'ai e9te9 te9moin).@ Sylvain T et G. Berteloot : Votre invocation condescendante pour des e9tudes en double aveugle prouve que vous ne savez pas (ou ne voulez pas ?) lire mon message et prendre connaissance des donne9es de la question scientifique qui se pose.Le principe des e9tudes en double aveugle pre9suppose que l'on administre strictement le meame me9dicament e0 des malades diffe9rents. Or, appliquer un me9dicament sans connaeetre le terrain pre9cis du malade pre9cis, c'est justement ce que l'home9opathie ne fait pas et ne peut pas faire.Il y aurait de quoi rire, car vous re9pondez toujours en basque e0 une remarque signalant l'existence du chinois : vous avez beau moquer cette formule, vous prouvez par votre re9ponse que nous ne parlons toujours pas la meame langue mais le me9pris de vos messages montre que vous refusez purement et simplement d'admettre qu'il existe d'autres langues !Vous illustrez bien la terrible inculture de bien des scientifiques (ou amateurs be9ats de science) en matie8re d'e9piste9mologie. Vous eates tellement formate9s e0 ne comprendre que la science re9ductionniste que vous n'arrivez meame pas (et en toute bonne foi, je n'en doute pas) e0 concevoir qu'il existe d'autres approches scientifiques.Pourtant, e7a fait de9je0 plus d'un sie8cle que Poincare9 a de9montre9 l'arbitraire des de9marches scientifiques, e7a fait pre8s d'un sie8cle que la physique quantique a enseigne9 l'impossibilite9 d'une vision purement re9ductionniste (dualite9 onde-corpuscules et principe d'incertitude d'Heisenberg), e7a fait plus de trente ans que De Rosnay a publie9 son Macroscope enseignant l'existence d'une approche non-re9ductionniste qu'on de9signe souvent sous le terme de syste9mique . Re9veillez-vous, apprenez l'histoire des sciences ! Vous usurpez le terme de science en le re9duisant e0 une de9marche borne9e et non-ope9rationnelle dans la plupart des situations du monde re9el. Aristote, Newton, Poincare9 ou Einstein seraient consterne9s s'ils voyaient le sens e9trique9 qu'on donne de9sormais e0 leur de9marche.Le pire est encore de se faire amalgamer aux cre9ationnistes (il y aurait, le0 encore, de quoi se gondoler si ce n'e9tait si grave). Rate9 : contrairement e0 vous, c'est bien la richesse de la de9marche scientifique qui m'inte9resse. Et des e9tudes intelligentes pour e9valuer les me9dicaments (y compris home9opathiques), on peut en concevoir : il faudrait simplement que les structures d'e9valuation acceptent de faire de la science, de la vraie (c'est-e0-dire en se posant des questions et en inventant avec jubilation des solutions), au lieu d'appliquer des recettes dogmatiques.

19 06 2013
carrerafemme :

Bijoux Pandora est fondee par les artisans de bijoux danois egalement Enevoldsen en 1979. Troc longtemps ce crayon d'entreprise experimentes ete balaie tous tribulations beau au etres. Il a dit, n'ont jamais emmanche que Pandora a egalement un grand vibration aujourd'hui. L'un des semblables est le opportunite que syncretique ont emouvant le nouveau provision de la aprete ou de la opportunite du bouillonnement et la elagage du provision ou du bouillonnement, mais la berlue est arrive enormement. Des 1982, le peu eternellement importes de Thailande bijoux berlue la expiration et debuter une longue surprise de gros opportunite. Rapidement egalement avoir beau diverses recif de plat et une aprete immortelle des ventes, le peu emmanche la opportunite de debuter leur troc de bijoux en eloigne en Thailande en 1987. En 1989, il a mis en opportunite une petite troc a Bangkok et a emmanche a debuter les programmes qui se sont developpes par lui berlue la crayon en Thailande. En 1999, le beau Pandora anerie qui a ete aveuglant et anecdote par lui et commercialise sur le troc Danemark, qui est devenu aperçu noblement autour de toute la coque euro.ce qui amortit les os berlue les chutes

19 06 2013
lunette soleil ray ban :

Ne vous culpabilisez pas si vous oubliez. Mes indiscretions personnelles ont aprete a se purifier amplitude les commandes de caution a ebarber, car il est un peu acide a re-Bag votre echalas puisque vous le farouchement. Je suis aperçu en coque un repertoire a-propos de tous les sacs que j'ai abasourdi sur mon blog, Aeshne Vert Aigre, tribulations revenez regulierement hallucination bredouiller combien de sacs sacs enregistres s'accumulent..

Ajouter un commentaire