/ Boire ou porter le turban, il faut choisir ... - Bye-Bye Paris !

jeu 13 mar 2008

     Boire ou porter le turban, il faut choisir ...

                                                                                                                                                       13 03 2008

Voici la Malaisie.
Nous y arrivons par le Nord en traversant la frontiere a pied. La premiere ville rencontree est le bastion des islamistes du pays : kota baru, the islamic city. A kota Baru l'ambiance n'est pas a la franche rigolade. Les femmes sont voilees, les bieres sont inexistantes et les hommes regardent Marie dans la rue comme si elle etait en bikini. Les pauvres occidentaux decadents que nous sommes ne se sont pas attardes.

Direction le centre du pays, une des plus anciennes jungles de la planete, le Taman Negara.

Au cours du trajet nous apprenons a vivre a l'heure malaisienne. Ne jamais s'inquieter pour moins de deux heures de retard dans les horaires annonces. C'est mauvais pour la sante et cela n'amene a rien. Notre destination finale est au coeur de la reserve. De nos bungalows nous entendons les cris des singes dans la nuit, l'air est moite et les petites betes volantes ont des proportions inquietantes. Le lendemain nous sommes sur les pistes tracees au coeur de la foret. Avec nous, Niels et Nickie deux allemands bien sympa.

Les arbres sont immenses laissant a peine filtrer le soleil. Au dela des sentiers les lianes, buissons, epineux s'enchevetrent et empechent toute progression. Les bruits d'animaux sont partout et accompagnent nos pas bien qu'aucun ne daigne se montrer. Le meilleur de la ballade se passe sur un pont suspendu de 40 m de haut au dessus de la cime des arbres. Magique. Marie ne s'est pas degonflee, elle a meme souri pendant la traversee ...

Le lendemain nous partons pour la capitale Kuala Lumpur. Niels et Nickie sont encore de la partie. La ville est tenue par des liberaux. L'ambiance y est donc beaucoup moins puritaine que dans le Nord. La biere reapparait et les foulards se rarrefient. Jamais vu autant de visages differents que dans cette ville. Toutes les communautes s'y cotoient. Chinois, Indiens, Thai, Viets, Rosbeefs, mangeurs de grenouille, ils sont venus ils sont tous la. Nous logeons dans chinatown, quartier remarquable par ses boules rouges suspendues, ses dragons peints un peu partout et par le nombre de sacs Hermes vendus au metre carre. ( Hermes ou Hermmesse d'ailleurs, je ne me rappelle plus tres bien comment c'etait ecrit sur le sac ).

Les journees se passent a deambuler dans les rues. Le passage oblige est le quartier financier ou culminent les petronas tower ( plus hautes que feu les twin tower de Manhattan apparemment ). Nous prenons les photos d'usage et nous eclipsons. La densite de costard cravatte au metre carre rend l'atmosphere un peu oppressante.

Les soirees se passent avec Nickie et Niels. Evidemment passer ses soirees avec deux allemands implique boire beaucoup de biere alors Marie et Moi on essaie de tenir le coup. ( On a deja pas ete brillant en 39, on va pas remettre ca devant quelques Heineken ... ). Cette rencontre est la meilleure que l'on ait faite depuis notre depart. Les discussions sont animees, sensees et super interessantes. Nickie et Marie sont super proches et je crains que les adieux ( ce soir a l'heure ou j'ecris ) ne soient humides.

Oui demain la Malaisie sera derriere nous et nous atterrirons aux philippines pour quinze jours. Initialement a cette epoque nous devions aller dans l'ouest de l'indonesie mais les conditions meteo ( pleine saison des pluies ) nous ont pousses a changer nos plans. Nous passons donc 2 semaines aux philippines avant de revenir sur Bali.

On vous embrasse bien fort, et on vous serre bien fort avec nos petits bras.

10 commentaires à Boire ou porter le turban, il faut choisir ...

13 03 2008
Dridrine :

Comment ça vous fuyez les costards cravates ? Je pensais que les tours de la Défense vous manqueraient ;-)
Merci encore pour les récits et les photos !! Marie tu es rayonnante sur le pont (40m de haut ouaoh!)
Gros bisous à tous les 2 !

13 03 2008
Fifi :

D'accord avec Dridrine !
Vous avez une mine superbe. En tout cas ca a l'air de vous reussir de vous promener a 40m du vide ;-)

bizzz

13 03 2008
Fifi :

D'accord avec Dridrine ! Vous avez une mine superbe !
Ca vous réussi bien de vous balancer au dessus de 40m de vide ;-)

bisousss

ps : ils sont incroyables ces arbres ! Les racines sont impressionnantes !

13 03 2008
Karine A. :

Merci pour les news, je m'ennuyais déjà de vous...
Merci pour les magnifiques photos des sculptures naturelles dans la jungle, waooouuu !
Marie tu es tellement belle, j'adore tes cheveux longs ! Fais gaffe Stéphane à pas te la faire voler au détour d'une rue, d'une ruine, d'une rivière ou d'un arbre... Prudence.

Plein de bisous

13 03 2008
Julien M :

Que du bonheur votre site...continuez à nous faire partager vos superbes photos et impressions. Petite remarque sur les dernières photos où vous buvez pas une canette de bière mais un magnum de bière...les tables, on a les mêmes en salle de pause ;-)

13 03 2008
Lolo06 :

Dites donc, ils ont l'air bien cools les teutons là :)

14 03 2008
CEC :

Encore des belles photos...Ces plantes!!Gros bisous

14 03 2008
nbk :

Magnifique votre site, bravo à tous les deux et merci pour ces récits ... Superbes images et témoignages.

14 03 2008
Olivier C. :

Dis-donc Stef, il n'y a pas beaucoup de photos de vous 2, alors essaye de ne pas faire ta tête de débile la prochaine fois. C'est comme mon neveu de 4 ans, impossible de le prendre en photo sans qu'il fasse la grimace.

A part ça, toujours aussi géniale vos photos. Pour le pont, ça a l'air costaud, mais je ne sais pas si j'aurais fait le malin...

Gros bisous.

07 10 2012
aeyPoOJmECFw :

dit :Moi je voudrais dnneor un commentaire sur la masturbation. C'est le mot sexualite9 ludique qui m'y fait penser.A la diffe9rence de ce qui se passait un demi-sie8cle plus tf4t, tout le monde semble plus ou moins d'accord aujourd'hui pour dire que la masturbation, ce n'est pas honteux. En apparence, tout le monde est d'accord. En apparence seulement, parce que les mots n'ont pas la meame signification suivant qui les emploie.Revenons donc un demi sie8cle en arrie8re: se masturber y est conside9re9 honteux, de9viant, mauvais pour la sante9 et la morale et on essaie de lutter contre. La mode de la circoncision aux e9tats-unis est ne9e pour cela: l'ide9e e9tant que pour se masturber les hommes faisaient coulisser la peau du pe9nis contre la hampe, la peau raccourcie cette fae7on de faire devenait impossible. En Europe, Fellini de9crit dans Amarcord les sermons de sa jeunesse Saint Louis pleure quand vous vous touchez .Dans le courant des anne9es 60 e0 70, l'ide9e que la masturbation e9tait une pratique normale et qu'il ne fallait pas l'interdire arrive sur le devant de la sce8ne (e0 la suite des rapports Kinsey, publie9es d'abord aux USA en 1948 et 1953). Mais croire que tout le monde a compris de la meame manie8re l'ide9e que la masturbation est une pratique normale qui n'a rien de honteux est naeff.Il y a eu deux fae7ons de comprendre ce message, qui toutes deux cohabitent encore aujourd'hui. La premie8re fae7on, la seule qui est compatible avec l'ide9e d'acheter un sex-toy ludique, est effectivement que la masturbation est une facette de la sexualite9 en soi et qu'on peut bien s'amuser avec soi-meame comme on veut pour se dnneor du plaisir. Dans ce syste8me de pense9e, il est tout e0 fait possible de se masturber seul alors qu'on est en couple, puisque c'est simplement un jeu.La deuxie8me manie8re de comprendre le message, c'est de dire que la masturbation est une pratique normale comme pis aller lorsqu'on n'a pas d'autre possibilite9 de satisfaire ses besoins sexuels. Je pense que cette fae7on de voir est extreamement commune.Dans ce deuxie8me syste8me de pense9e, il reste quand meame un peu honteux de se masturber: c'est reconnaeetre qu'on en est re9duit e0 se de9brouiller tout(e) seul(e) faute d'avoir trouve9 quelqu'un. La masturbation est acceptable mais comme spontane9e, pour e9vacuer une pulsion et pas comme pratique ludique en soi. A noter que dans ce syste8me de pense9e il est quand meame possible d'avoir une dimension ludique de la sexualite9 (mais avec un partenaire), qu'il est possible d'utiliser des instruments e0 deux et qu'il est e9galement possible de se masturber mutuellement. C'est se dnneor du plaisir seul(e) qui reste un pis-aller. Pas question donc de laisser comprendre e0 son partenaire que l'on voudrait bien 30 minutes de calme avec sa collection de toys.Mais, pour les e9tudes sur la perception de la sexualite9, diffe9rencier entre la premie8re et la deuxie8me attitude n'est pas simple. Les questions normalement pose9es dans les sondages ( vous masturbez vous? ) vont eatre re9pondues de la meame fae7on dans les deux cas. Pire: je lis ici qu'il y a des femmes de tous milieux sociaux et de tous e2ges qui ache8tent des sex toys. C'est vrai, mais en conclure que l'attitude positive vis e0 vis de la sexualite9 ludique est re9pandue partout est un peu rapide, parce qu'il n'y a pas de corre9lation entre le milieu social ou l'e2ge et un attitude positive vis e0 vis de la sexualite9 ludique solitaire. Vous trouverez des personnes qui conside8rent que la masturbation n'est qu'un pis aller par manque de partenaire un peu partout.Pourquoi? Peut-eatre parce qu'avant les anne9es 60, e0 la haute pe9riode de la prohibition de la masturbation, les pratiques variaient beaucoup aussi. Revenons e0 Fellini et le film Amarcord. Il y a dans ce film autobiographique une sce8ne remarquable dans laquelle on voit les gamins qui en sont les he9ros se masturber ensemble. Ce n'est d'ailleurs pas le seul film de l'e9poque qui e9voque le sujet, la pratique devait donc eatre relativement commune, au moins e0 une e9poque. Il y a d'ailleurs une e9tude de Marie-Christine Anest sur ces pratiques en Gre8ce (ISBN 2-7384-2146-6) qu'il est inte9ressant de lire.La pratique e9tait re9pandue, mais puisqu'elle e9tait se9ve8rement re9prime9e, elle ne touchait pas tout le monde. Et e0 partir du moment of9 l'on a, dans un environnement hostile e0 la masturbation, un groupe de personnes qui peut discuter de la pratique (sous le manteau, mais quand meame discuter), on a de fait une contre-culture souterraine e0 laquelle une partie de la population a eu acce8s et l'autre pas. Quand la re9pression disparaeet, les diffe9rences d'attitude vont rester.C'est ici un exemple d'UNE pratique cache9e des anne9es avant la libe9ralisation de la sexualite9, mais il y en a d'autres. L'ide9e que les pe8res faisaient initier leurs gare7ons par des prostitue9es est un autre exemple (c'est une autre pratique qui a e9te9 re9pandue e0 une e9poque). Ce n'est quand meame pas tout e0 fait pareil de se retrouver seul envoye9 e0 confesse par son pe8re pour expier ses mauvaises pense9es parce qu'on a e9te9 surpris en e9rection ou d'eatre dans une famille of9 l'on va certes entendre les sermons sur le Pe9che9 e0 l'Eglise mais suivre papa chez les filles le samedi soir et regarder des revues de lingerie avec les copains les autres jours Cinquante ans apre8s, il n'y a plus grand monde pour e9couter ce genre de sermon e0 l'e9glise et meame les preatres conservateurs ont assoupli leur discours. Mais si l'on recherche les attitudes de la population vis e0 vis de la sexualite9, les diffe9rences sont encore tre8s importantes et le discours re9pressif est encore tre8s pre9sent.

Ajouter un commentaire